Patrimoine audonien : plus de 500 bâtiments protégés …. mais pas Bauer !

Lors du dernier conseil municipal de Saint-Ouen, a été adopté un projet d’Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP). (Cliquez sur le point 34 dans la colonne de droite).

Mais parmi les plus de 500 édifices et les 93 hectares protégés, (voir le schéma ci-dessous) ne figure pas notre cher Stade Bauer qui a récemment fêté ses 104 ans.

Protection du patrimoine

Le Collectif Red Star Bauer vient donc d’adresser le courrier, ci-dessous, à Mme la Maire de Saint-Ouen, ainsi qu’aux Présidents des groupes du conseil municipal (voir la version originale en PDF).

Nous vous invitons également à découvrir, plus bas, notre sélection de photos du Stade Bauer, de 1909 aux années 1970.

Madame la Maire,

En visionnant le conseil municipal du 7 octobre dernier, nous avons découvert l’adoption d’un projet d’Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP).

Dans une zone de 93 hectares, plus de 500 sites de Saint-Ouen seront protégés en raison de leur intérêt patrimonial.

Si nous nous félicitons de cette démarche de protection vis-à-vis des bâtiments concernés, nous sommes néanmoins étonnés de l’oubli d’un édifice qui nous est cher et qui mérite, selon nous, également une telle protection.

En effet, le Stade Bauer, qui a connu tant de générations de joueurs et de supporters audoniens, est le témoin privilégié de 104 années d’Histoire et de vies à Saint-Ouen.

Au-delà du seul patrimoine sportif, le stade Bauer a été intimement lié à la vie audonienne, puisque des fêtes des écoliers y étaient régulièrement organisées dans les années 1950 et que des états généraux pour le désarmement s’y sont tenus en 1963, pour ne citer que ces exemples.

Il s’agit, donc, d’un véritable marqueur de l’identité de notre Ville, comme les Audoniennes et le Audoniens nous le rappellent très régulièrement.

Sur le plan architectural, sa tribune la plus ancienne, dont l’esthétique s’inspire des stades britanniques du début XXème siècle, participe, selon nous, pleinement à la richesse de Saint-Ouen.

Or, comme vous l’indiquez dans une vidéo, sur le site de la Ville :

« L’avenir et la vie c’est de s’inscrire dans la modernité, mais sans raser le passé, sans le jeter aux orties comme si c’était quelque chose de vieux et d’inintéressant, mais s’appuyer dessus, de s’enrichir, d’en faire une richesse, d’en faire nos racines, justement pour aller de l’avant ».

Nous partageons également cette vision.

Mais, comme vous le savez, l’actuel président du Red Star ne cache pas son souhait de quitter le Stade Bauer qu’il juge trop ancien et trop petit pour ses rêves de grandeurs.

Malgré l’opposition constructive de notre association et de celle des anciens joueurs, le Président Haddad reste déterminé à aller jusqu’au bout de cette démarche irresponsable.

Il n’hésite même plus à accuser publiquement la Ville de Saint-Ouen de l’avoir contraint, en coulisse, à quitter le stade Bauer, sous la pression de « prédateurs » immobiliers, selon ses mots (réunion publique du 7 septembre 2013).

Dans ce contexte, il nous aurait donc semblé très opportun de clarifier la situation, en protégeant et en valorisant cet édifice, en l’incluant dans le projet d’AVAP.

Mais cela n’a pas été le choix de la municipalité, et nous n’arrivons pas à comprendre en quoi le stade Bauer ne réunirait pas les critères permettant de figurer dans l’aire de mise en valeur.

Nous avons, enfin, été très étonnés d’entendre parler, dans la vidéo du conseil municipal, de concertation avec la population audonienne pour l’élaboration de ce projet.

En effet, à notre connaissance, l’avis des Audoniens (citoyens ou associations) n’a jamais été sollicité dans l’élaboration de ce document.

Des rencontres et ballades urbaines ont, certes, été organisées par la Ville, mais elles n’étaient destinées qu’à sensibiliser les Audoniens sur les richesses patrimoniales de Saint-Ouen. En revanche, sauf erreur de notre part, au cours de ces rencontres, il n’a jamais été demandé aux Audoniens de proposer des édifices qu’ils souhaiteraient voir inclus dans la future AVAP.

Nous souhaiterions donc savoir, d’une part, les raisons pour lesquelles une inscription du stade Bauer n’a pas été envisagée et, d’autre part, s’il est encore possible de remédier à cet oubli, puisque nous ne sommes qu’au stade du « projet » d’AVAP.

 

Pour finir, comme le dit l’architecte Paul Chemetov, dans la vidéo sur le site de la Ville : « Saint-Ouen ce n’est pas un produit de grande consommation jetable ».

 

Il en va de même pour le Red Star et pour le Stade Bauer, et nous souhaiterions que la Ville de Saint-Ouen le rappelle au Président Haddad.

 

Dans l’espoir d’une réponse de votre part, nous vous prions, Madame le Maire, d’agréer l’expression de notre considération distinguée.


Pour le Collectif Red Star Bauer,

Le Président : Vincent CHUTET-MEZENCE

Le stade Bauer de son inauguration en 1909, aux années 40

Stade Bauer1

Stade Bauer 2

Années 1950

Stade Bauer 3

Années 1960 et 1970

Stade Bauer 4

Stade Bauer 5

Stade Bauer 6

Publicités

Une réflexion au sujet de « Patrimoine audonien : plus de 500 bâtiments protégés …. mais pas Bauer ! »

  1. Ping : Position des candidats aux municipales sur l’avenir du Stade Bauer et retour sur le débat du 5 mars | Collectif Red Star Bauer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s