Retour sur Red Star – Colomiers : Planté entretient le suspense

Après un difficile retour sur terre dans le nord, le Red Star recevait Colomiers, une équipe jouant sa survie en National en cette fin de saison. La fin de semaine avait été marquée par l’annonce de la re-signature de 3 cadres de l’effectif : Pierrick Cros, Samuel Allegro et Ludovic Fardin. Autour de l’Olympic, certains annonçaient que le reste de la défense prolongerait, ce qui serait une bonne nouvelle tant la stabilité dans ce secteur de jeu peut être déterminante pour bien commencer une saison.

On se dirige au local où les copains du transfo ont préparé une information sur les conséquences, notamment en termes d’urbanisation et de gentrification, de la coupe du monde au Brésil. Des camarades distribuent des imprimés relatant les derniers échanges entre le Président Haddad et le Bureau du Collectif Red Star Bauer. Tout ce petit monde se dirige ensuite vers la Tribune Rino Della Negra pour encourager fraternellement l’Étoile Rouge.

Sportivement, le principal enseignement de la soirée d’hier c’est que le Red n’en a pas terminé avec sa saison. Peut-être que ce seras plié dans une semaine, mais en attendant l’équipe s’accroche et, vendredi dernier, elle a su forcer la décision alors que son adversaire du jour pouvait, lui, s’estimer bien mal récompensé vu sa prestation sur le terrain.

C’est surtout en première période que Colomiers aurait dû ouvrir le score, mais pas de bol : dans les cages, Vincent Planté a réalisé plusieurs parades de grande classe. Entre autre, sur un double arrêt quasiment à bout portant, puis sur un penalty stoppé et on en oublie… Sans lui la note aurait pu être très salée à la pause car le Red lui ne s’était pratiquement pas créé de situations de buts, on optimisait en se disant que la seconde période ne pouvait pas être similaire à la première.

Et quelques minutes après la reprise, on se disait que c’était bien parti, l’autre atout majeur de l’équipe une fois de plus débloquait la situation. Suite à un corner pourtant pas trop mal dégagé, Gaetan Laborde reprenait la balle de volée, le geste, la frappe, tout était parfaitement exécuté et à l’arrivée c’est le Red qui ouvrait le score.

Pour les visiteurs le coup était rude, mais sous l’impulsion de ses deux attaquants de poches ultras remuants ça repartait vers l’avant avec cependant toujours un gros problème de réalisme. Les espaces étaient alors de la partie sur chaque contre audonien, mais l’équipe n’était pas dans un grand jour offensivement et on gâchait pas mal de situations favorables malgré l’activité et le sens du jeu de… Gaétan Laborde mal secondé par ses collègues de l’attaque.

Après un dernier frisson sur une frappe de Colomiers atterrissant sur la transversale, on accueillait le coup de sifflet final avec grand plaisir, surtout que Luzenac venait d’égaliser, dommage ça s’arrêtera là… Aujourd’hui, il y a donc cinq points d’écart avec la troisième place, pas besoin de longs discours ni d’analyses à rallonges : une victoire en Corse vendredi et tout serait toujours possible, avec tout autre résultat ça en serait donc quasiment fini des espoirs de montée.

L’équipe a des atouts, reste à savoir comment elle se comportera dans un contexte qui sera surement « délicat ». Mais à l’image de Fardin encore auteur d’une excellente prestation, avec entre autre une action d’anthologie devant le kop, conclu par un joli tir au-dessus, elle a les atouts pour y croire. Et pourquoi donc ne pas y croire?

Pour finir, nous vous invitons à découvrir à ce lien, le très émouvant Poème pour Bauer, rédigé par M. Maurice PINOT, dont nous avons eu un exemplaire au local du Collectif :

UN POÈME POUR BAUER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s