Réveil trop tardif sur l’Ile de Beauté : National nous revoilà !

La Corse ce n’est pas tout près, alors un Vendredi… En conséquence une idée avait germé : pourquoi ne pas se réunir quelque part pour regarder le match tous ensemble? Le lieu était tout trouvé. Terrain d’après match privilégié pour certains, la Pizzeria « La Arena » toute proche de Bauer était donc archi comble pour le match de cette fin de saison.
pizza red star
Dans une ambiance surchauffée (on a compté plus de 50 supporters en début de rencontre), avec des pizzas qui se multipliaient pour le plus grand plaisir de tous, le match pouvait débuter. Et ce, sous les yeux de deux supporters audoniens véritables stakhanovistes des déplacements qui méritent un grand coup de chapeau bien bas pour l’occasion. L’un deux sera même l’auteur d’une apparition furtive sur la pelouse au moment des traditionnels interviews d’après match, avant d’être probablement exfiltré par le service d’ordre grugé comme il faut sur le coup.

Assez vite on remarquait que le Red nous faisait une entame un peu timide dans le style des rencontres jouées récemment et perdues à Amiens ou à Dunkerque. Au bout de deux minutes, premier gros frisson sur un corner, le ballon traversait toute la défense et à l’arrivée un joueur corse seul à bout portant envoyait le cuir nettement au-dessus.

La deuxième fois était la bonne malheureusement. Le corner était tiré à l’opposé, différemment et Julien François un sacré lascar n’était pas inquiété pour reprendre la balle de la tête. Sauf que lui la plaçait dans le but de Vincent Planté. Ca commençait mal et jusqu’à la pause les occasions se succédaient pour les locaux plus agressifs que le Red dans tous les sens du terme. Quand la mi-temps était sifflée avec un score d’un but d’écart, c’était presque un soulagement. A noter que l’arbitre, mine de rien, multipliait déjà les décisions partiales. L’arrière droit corse et le grand François, eux, l’avaient bien compris et étaient bien contents d’arriver à mi partie avec seulement un carton jaune pour l’un et « que dalle » pour l’autre… lui qui avait (entre autre) délicatement écrabouillé la cheville de Castro.

Il était temps d’aller fumer quelques clopes à l’air libre pour décompresser tout en discutant du match. Le sentiment était unanime : il allait falloir faire beaucoup plus pour l’emporter. Le Coach interviewé par MCS lui n’en doutait pas : « On vas prendre tous les risques et on va gagner ce match… »
Belles paroles, sauf que ça repartait un peu comme ça avait fini. Une double occasion pour les Corses d’entrée de jeu faisait passer un froid dans l’assistance. Mais la barre d’abord et une superbe détente de Planté à mi-hauteur permettaient que le score reste inchangé. Il y avait encore quelques situations chaudes à l’avantage des locaux, mais quand même, on remarquait que le match commençait à s’équilibrer. Le Red, avec encore un Fardin excellent, remportait de plus en plus de duels. Un but refusé à Lee sur un hors-jeu très limite donnait le tempo. Cette fois ci le match avait changé d’âme, on sentait la défense locale proche de rompre et on ne se trompait pas. Suite à une belle action côté gauche, Laborde centrait, si Lefaix se loupait sur le coup, Lee lui réalisait le geste parfait avec un joli contrôle et une belle frappe croisé. C’était Goal pour l’étoile rouge, les murs de « La Arena » vacillaient comme le Gazelec d’ailleurs!

Quelques minutes plus tard, Lee servait idéalement Lefaix pour un face à face. Mais le goal corse faisait le nécessaire au grand désappointement de l’assistance qui venait de commander une nouvelle batterie de vin rouge. Et quelque minutes plus tard, au moment du dessert, c’était le coup de massue. Un attaquant corse provoquait côté droit, Marie un peu pris sur le coup ne semblait pas toucher le joueur adverse, mais l’arbitre, lui, la bave aux lèvres avait déjà tout pigé. il indiquait le point de penalty… Cette fois ci Vincent Planté ne pouvait rien faire. La sanction, bien exécutée, redonnait l’avantage aux locaux à quinze minutes de la fin du match et c’était « dur, dur » comme dirait l’autre.

C’en était trop pour le Red qui accusait le coup, l’arbitre lui terminait en trombe : expulsion directe de Lafon pour une faute que n’auraient pas désavoué certains joueurs locaux. Puis cerise sur le gâteau, un carton jaune dans les arrêts de jeu pour le père François après un échange de sourires complices entre les deux compères. C’est tellement gros que ça marche apparemment mais bon, à vrai dire, si Lefaix avait remporté son face à face le match aurait pu changer de verdict tant les locaux étaient en difficultéà cet instant du match.

Sur l’ensemble de la partie, les occasions de buts, les situations dangereuses, il faut le reconnaitre, auront été nettement à l’avantage du Gaz. Alors Bravo à eux. Sur l’ensemble de la saison ce n’est pas un résultat illogique. Nous on attendra la saison prochaine, et qui sait? Peut-être qu’on se croisera avec nos adversaires d’hier… Bravo aussi à l’équipe, à Coach ROBERT et à son staff, c’était quand même très très bien cette fin de saison !!!

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Réveil trop tardif sur l’Ile de Beauté : National nous revoilà ! »

  1. Ping : GFC Ajaccio – Red Star : pas de quoi rougir | Red Star Actus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s