CR Red Star – ASSE : L’important c’est pas la chute … C’est l’atterrissage

Ce qui devait être une fête pour nous, restera comme un goût amer en travers de la gorge, un gâchis savamment orchestré par les dirigeants du club.

Bref rappel des faits :

https://collectifredstarbauer.wordpress.com/2015/01/25/communique-red-star-st-etienne-doit-se-jouer-a-bauer/
https://collectifredstarbauer.wordpress.com/2015/01/26/communique-pour-que-le-red-star-fasse-appel-de-la-decision-de-la-fff/
https://collectifredstarbauer.wordpress.com/2015/01/29/appel-au-boycott-le-red-star-cest-bauer/
https://collectifredstarbauer.wordpress.com/2015/02/06/coupe-de-france-diffusion-du-match-rs-st-etienne/
https://collectifredstarbauer.wordpress.com/2015/02/08/boycott-de-red-star-as-saint-etienne-la-lettre-aux-joueurs-et-au-staff/

Revenons sur le choix de ce stade

Le stade de France : trop grand. Créteil : trop loin. Charléty : trop … (vous pouvez remplacer ces points par l’adjectif de votre choix)

Le choix s’est vite porté sur le stade Jean Bouin, enceinte de rugby accueillant les matches du stade francais, dans le 16ème arrondissement de Paris.

La décision masque mal la bave aux lèvres des dirigeants de vouloir délocaliser ce match, et ainsi de tester une possible future délocalisation en cas de montée.

A moins qu’à l’aube des mutations territoriales, le fameux grand paris, le club a peut être des envies de second club parisien, le red star grand paris fc (marque déposée par Patrice Haddad en 2008).

https://collectifredstarbauer.files.wordpress.com/2013/10/inpi.pdf

Car, au delà des prétextes de la capacité des stades ou alors de la sécurité, on voit bien la différence de traitement qui a été appliquée pour le stade Bauer, puis pour Jean Bouin.

Pour Bauer :En l’absence de prétendues normes de sécurité, on interdit le stade.

Pour Jean Bouin : pour les mêmes prétendues normes de sécurité, on valide le stade, mais on interdit les supporters adverses.

Ce n’est donc pas les normes de sécurité qui justifient le choix du stade, mais bien un modèle de football, conçu par les instances et les clubs pros, basé sur la maximisation des recettes, au détriment du vrai football, du football qu’on aime, et justifié par un soi disant « modernisme ».

Revenons-en à la soirée de ce match : notre association, en concertation avec ses adhérents, appelait au boycott de cette rencontre, et à se réunir à Saint-Ouen, dans la salle Commune Image, afin de suivre cette rencontre.

Un vrai crève cœur pour nous autres supporters, de se priver d’un match de notre équipe, mais indispensable, selon nous, afin de tirer la sonnette d’alarme sur la question du devenir du stade Bauer.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est chose réussie. Pas mal de sollicitations médiatiques autour de cette question, un impact bien plus important donc, que si on était allé là-bas pour contester à l’aide d’une banderole (qui aurait, d’ailleurs, été purement et simplement confisquée à l’entrée).

Pour exemples (non exhaustifs) :

http://www.sofoot.com/red-star-asse-le-foot-sans-le-peuple-196001.html

http://www.cg93.fr/Red-Star-Saint-Etienne-gueules-de.html

http://www.lemonde.fr/football/article/2015/02/10/coupe-de-france-les-supporteurs-pas-a-la-fete-avant-red-star-saint-etienne_4573212_1616938.html

http://videos.leparisien.fr/video/le-boycott-des-supporteurs-du-red-star-11-02-2015-x2gxqw2

90 personnes au rendez vous devant la mairie pour partir ensemble à la salle, ce nombre grossira pour atteindre au coup d’envoi environ 200 personnes (Voir quelques photos plus bas).

Des anciens n’ayant pu se rendre à Jean Bouin, des jeunes, le noyau dur du kop, des gens qu’on voyait pour la première fois, des habitants de Saint-Ouen : un beau melting pot tel qu’on les aime.

Sur le terrain, nos joueurs feront plus que jeu égal avec Saint-Etienne, courte défaite 2-1, ce qui ne peut pas nous empêcher de rager. On se dit qu’à Bauer, avec un public et un contexte plus que favorable, on les aurait pliés 100 fois !

Ce stade Jean Bouin, laisse un constat amer :

– Environ 12.000 personnes (combien d’invitations?) dans un stade pouvant accueillir 20.000 personnes, la grande fête du football en demi teinte, un stade à moitié vide ;
– Une pelouse dans état exécrable ;
– Une ambiance générale de l’aveu de plusieurs joueurs croisés sur le parvis de Bauer tard, « austère » ;
– Un dispositif sécuritaire hallucinant, multiples contrôles d’identité.

Il est important maintenant que tous les fans du Red Star attachés à Bauer (et il y en avait aussi à Jean Bouin) prennent conscience du tournant où en est aujourd’hui notre club.

Ce stade, c’est le garant de ce qui fait le Red Star, de ce qu’est son âme, son histoire, sa culture.

Il est urgent maintenant que chacun prenne conscience qu’à son échelle, sa présence et son rôle est important pour la défense de Bauer.

Car à force de se dire que jusqu’ici tout va bien, on risque fort de se prendre une gigantesque claque dans la figure, quand notre club quittera pour de bon ce stade.

« C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de 50 étages, et qui se répète sans cesse pour se rassurer
Jusqu’ici tout va bien
Jusqu’ici tout va bien
Jusqu’ici tout va bien
Mais l’important c’est pas la chute … C’est l’atterrissage »

NI AUX DOCKS NI AILLEURS … LE RED STAR C’EST BAUER!

Un grand grand merci aux 200 personnes venues assister au match à Saint-Ouen,

On marche encore et nous sommes de plus en plus fort, ensemble on essaiera encore de faire honneur, aux couleurs qu’on a dans le cœur !

Darch’

P1010205 P1010203 P1010211 P1010213 P1010217 P1010225 P1010237

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « CR Red Star – ASSE : L’important c’est pas la chute … C’est l’atterrissage »

  1. « A moins qu’à l’aube des mutations territoriales, le fameux grand paris, le club a peut être des envies de second club parisien, le red star grand paris fc (marque déposée par Patrice Haddad en 2008). »
    édifiant ce que tu nous apprends là…mais je pense qu’il y a une réelle volonté de M. Haddad de couper le Red Star de son ancrage en Seine Saint Denis, le futur centre de formation excepté car le département regorge de talents footballistiques sur le dos desquels il espère se faire beaucoup d’oseille, à l’instar de tous les clubs français dit « formateurs ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s