Rencontre avec l’adjoint aux sports de Saint-Ouen : la L2 à Bauer, c’est pas pour demain !

Comme indiqué dans notre précédent article, suite au Conseil municipal du 7 avril dernier, M. Cyrille PLOMB, adjoint au Maire de Saint-Ouen, en charge des sports, a reçu le Bureau du Collectif Red Star Bauer, pendant environ trois heures, mardi dernier.

Voici, ce que nous a, notamment, indiqué M. PLOMB :

LANCEMENT D’UNE ÉTUDE

La Ville s’engage à lancer, avant la fin du mois, une étude permettant de définir les travaux et leurs coûts, nécessaires aux normes exigées par la Préfecture et par la Ligue, pour la Ligue 2, inclus la Licence club (permettant des revenus supplémentaires pour le Club). Cette étude sera confiée à un cabinet privé dont le nom n’a pas pu nous être donné. Elle sera lancée avant la fin du mois et devrait durer environ 5 à 6 mois. Son coût est de 85.000 euros, pris en charge exclusivement par la Ville et votés dans le cadre du budget adopté le 7 avril.

Nous avons demandé à pouvoir rencontrer le bureau d’étude et y faire valoir notre connaissance du dossier, en cohérence avec les promesses de campagne de M.DELANNOY sur le fait que « rien ne se ferait sans nous ». M. PLOMB n’a pas été en mesure de nous le garantir de manière certaine.

C’est seulement à la suite de cette étude, que le dossier de demande d’homologation pourra être déposé par le Maire, auprès de la Préfecture. Une étude par les services préfectoraux, là encore de 5 à 6 mois, sera nécessaire pour obtenir une décision favorable ou non.

LANCEMENT DES TRAVAUX

Dans le budget adopté le 7 avril, 220 000 euros sont consacrés à une première série de travaux, qui seront lancés parallèlement aux études. Nous avons demandé à pouvoir disposer d’éléments écrits attestant de cette somme. Nous sommes toujours en attente de ce document.

Monsieur PLOMB nous a indiqué que cet effort financier serait renouvelé les années suivantes (peut-être pas dans les mêmes montants), mais qu’il était nécessaire que la Communauté d’agglomération, le Conseil départemental, la Région, le Club ou encore l’État participent au financement.

La possibilité d’une levée de fond publique a également été évoquée.

S’agissant de la durée des travaux, voici, ce que l’élu aux sports nous a indiqué.

Deux scénarios sont possibles :
– soit la Ville passe directement des contrats avec des entreprises de construction, dans ce cas, la fin des travaux serait estimée environ à l’intersaison 2018 ;
– soit la Ville conclu avec le Red Star une convention d’occupation du domaine public avec constitution de droits réels (sur le modèle de ce qui aurait été fait à Orléans) et le Club passe lui-même les contrats avec des entreprises de construction, dans ce cas, la fin des travaux serait estimée environ à l’intersaison 2017.

M. PLOMB nous a expliqué cette grande différence de délais par le fait que, dans le second scénario, il n’est pas nécessaire de passer des appels d’offres.

Nous ferons remarquer que ce montage contractuel se rapproche de celui que le Collectif Red Star Bauer propose depuis 2013, à la Ville et au Club, sur la base de différents rapports parlementaires (voir, par exemple, ICI ou LA).

PROPOSITION DE LA VILLE DE SIGNER UNE CONVENTION AVEC LE CLUB

L’adjoint aux sports nous a indiqué que la Ville aurait proposé au Club de signer cette convention, dès novembre 2014, sans réponse de la part de la Direction du Red Star.

Il nous a, ensuite, lu un courrier que la Ville aurait adressé au Président HADDAD, au début du mois d’avril, réitérant cette proposition et s’étonnant de l’absence de réponse du Club.

Selon l’élu, le Club n’aurait toujours pas répondu à ce courrier.

Nous avons été étonnés par cette information, dans la mesure où, lors de notre rencontre avec les Dirigeants du Club, en janvier 2015, le Président HADDAD nous avait indiqué que la Ville n’était pas intéressée par ce type de contrat.

En outre, lors de cette rencontre avec la Direction du Club, puis dans la lettre ouverte du Club, en date du 4 mars 2015, les Dirigeants du Red Star expliquaient qu’ils n’avaient cessé de d’interpeller la Ville sur la mise aux normes de Bauer, sans réponse.

Nous avons donc le sentiment qu’après une première période d’opacité totale sur le dossier (environ jusqu’en décembre 2014), le Club puis la Ville ont décidé, à partir de janvier 2015, de se rejeter la responsabilité de la situation, l’un sur l’autre.

Le Bureau du Collectif Red Star Bauer a donc entendu deux versions contradictoires s’agissant de ce dossier depuis un an.

Ne disposant d’aucun document écrit, ni du Club, ni de la Ville, nous ne sommes pas en mesure de définir qui, du Club, de la Ville, voire de l’ancienne majorité, est le principal responsable de la situation dramatique auquel notre Club préféré va devoir faire face, dans moins de deux mois.

Pour mieux comprendre la situation, nous avons demandé à pouvoir disposer, et mettre en ligne, le courrier envoyé par la Ville au Club en début de mois, ce que M. PLOMB s’est engagé à faire.

Malgré deux relances, par textos, hier et aujourd’hui, nous n’avons pas encore eu communication de cette lettre. Nous espérons, toutefois, que nous la recevrons bientôt, afin de la mettre en ligne.

De la même manière, nous attendons toujours une réponse écrite de la Ville, à notre mail du 8 avril demandant des informations sur le dossier. Nous espérons, là encore, avoir une réponse très prochainement.

POUR CONCLURE

Il semble désormais acté, si les informations de la Ville sont officialisées, qu’en cas de montée en Ligue 2, le Red Star quittera le Stade Bauer pour 1, 2 voire 3 saisons.

L’élu aux sport n’a pas été en mesure de nous indiquer où jouera le Club durant cette période.

D’autres sources proches du dossier ont pu évoquer la recherche d’un montage financier fondé sur une alternance Jean Bouin / Stade de France, sans, cependant, que nous ne  disposions d’éléments irréfutables sur ce point.

Il semble, par ailleurs, qu’un consensus existe entre le Club, la Ville et même le Département pour, qu’à termes, le Red Star retrouve son Stade Bauer, rénové aux normes de la Ligue 2 et c’est, peut-être, le plus important.

Pour que cet objectif, que nous souhaitons, se réalise il est nécessaire que les différents élus du territoire travaillent enfin ensemble et sans esprit de polémique politicienne.

Il est également nécessaire que le Président HADDAD abandonne une fois pour toute et publiquement son projet de stade dans les Docks, pour que l’énergie de chacun (nous y compris) se concentre exclusivement sur une rénovation ambitieuse et concertée de Bauer.

En effet, il nous a semblé, durant les plus de trois années durant lesquelles notre association a travaillé sur une rénovation du Stade Bauer, que l’esprit du Président HADDAD n’avait jamais été (au moins jusqu’en janvier 2015) réellement focalisé sur l’avenir de notre stade mais plutôt sur le projet des Docks.

Nous en profitons donc pour demander au Président du Red Star si son projet de stade aux Docks est toujours d’actualité. Dans le cas contraire, est-ce que ce projet est devenu caduque, par exemple, en raison de son impossible équilibre financier ou, encore, en raison de l’arrivée d’un probable grand hôpital dans les Docks, comme nous l’ont indiqué des sources extérieures à la Ville de Saint-Ouen ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Rencontre avec l’adjoint aux sports de Saint-Ouen : la L2 à Bauer, c’est pas pour demain ! »

  1. je vous dis tout simplement :bon courage pour mener a bien la renovation de BAUER.En deplacement a PARIS qq jours debut MAI je ne manquerait pas de me rendre a ST OUEN pour encourager le RS contre ISTRES,ainsi nous assisterons a l avant dernier match a BAUER avant le coup de neuf ,une enceinte que je n ai pas frequentee depuis 1973

  2. On ne peut que regretter le temps perdu par le tandem Haddad-Rouillon sur ce projet farfelu des Docks à base de fonds d’investissement australien ou je ne sais plus…
    M. Haddad sait qu’il pourra compter sur de meilleures recettes quel que soit le stade de repli adopté (à part le coûteux Stade de France peut-être) car il trouvera bien 4000 personnes pour payer leur place plus chère qu’ils ne l’auraient payée à Bauer (sauf au Stade Marville peut-être, absolument pas évoqué comme stade de repli…)
    je ne peux pas penser que M. Haddad n’ait pas joué la montre ainsi sciemment car son objectif d’accession à la ligue 2 pour 2015 était aussi facile à prévoir que la chute de nombreux clubs concurrents pour la montée comme Cannes, Rouen, Vannes, Carquefou, Luzenac à la gestion approximative…
    malgré l’attachement que j’ai pour le Red Star, je considère que les trois premiers actuels du championnat National, dont deux ont été sauvés administrativement d’une rétrogradation sportive en CFA en 2013, le sont un peu par défaut… si Strasbourg montait, ce serait aussi après avoir été sauvé administrativement d’une rétrogradation sportive en CFA en 2014 et si Luçon ou Dunkerque montaient ce serait un bel exploit pour deux clubs promus à la fin de la saison 2012-2013…

    Je viendrai soutenir le Red Star samedi face à Chambly (en transports car Ma Chaîne sport ne sait pas que le samedi après midi à Saint Ouen le marché aux puces bat son plein…) et espère qu’on sera nombreux à célébrer une victoire qui nous rapprochera un peu plus de la Ligue 2…

    Allez Red Star et vive Bauer !

  3. Ping : Rénovation de Bauer : le début des travaux repoussé à fin 2016 ! | Collectif Red Star Bauer

  4. Ping : Stade Bauer : à quand le retour ? | Collectif Red Star Bauer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s