Stade Bauer : Ça bouge en coulisses !

Il y a quelques semaines, la Direction du Club avait contacté le bureau du Collectif Red Star Bauer afin de nous rencontrer et d’évoquer la nouvelle saison.

Pour nous, il n’était pas question de nous rendre à ce rendez-vous pour y glaner de quelconques scoops sur le recrutement en cours. Mais plutôt pour rappeler une nouvelle fois le grotesque de la situation et pour savoir si le Club était véritablement disposé à travailler pour revenir au plus vite à Bauer.

Ce lundi 6 juillet, nous avons donc rencontré la direction du Red Star qui nous a indiqué avoir une réelle volonté de tout mettre en œuvre pour un retour des plus rapides à Bauer.

Véritable attachement à ce stade ou prise de conscience qu’une délocalisation à un coût élevé n’est pas tenable sur le long terme, aussi bien financièrement qu’en termes d’image?

La question mérite d’être posée puisque le Président HADDAD nous a expliqué qu’il restait attaché à son projet de stade aux Docks et que, si celui-ci ne se faisait pas, il envisagerait de monter un projet similaire ailleurs qu’à Saint-Ouen.

Toutefois, le Président HADDAD s’est dit prêt à renoncer à ce type de projet si une rénovation ambitieuse de Bauer à fonds publics était réalisée. En revanche, le Club persiste à penser qu’une rénovation de Bauer à fonds privés, comme nous le proposons, serait impossible.

Pour le long terme, le Club ne semble donc pas avoir réellement évolué dans sa position, mais semble, toutefois, plus à l’écoute qu’auparavant sur nos propositions, ce qui nous encourage plus que jamais à défendre notre projet.

Toujours est-il que, s’agissant du court terme, le Club nous a indiqué que, comme nous, il ne disposait pas de l’étude remise à la Ville par le cabinet ISC, selon Le Parisien.

Les dirigeants du Club nous ont également indiqué qu’ils allaient être reçus en mairie le jeudi 9 juillet, soit 4 jours après, afin d’évoquer le futur du stade Bauer, en présence de différents acteurs publics.

N’ayant pas eu de retour sur cette étude pour laquelle nous avions été consultés, nous trouvions intéressant et nécéssaire d’etre présent à cette réunion, le club nous suggérant même de contacter la ville afin de pouvoir assister à cette réunion.

La municipalité ayant accepté notre présence, nous nous sommes donc rendus, ce jeudi, en Mairie, afin d’assister au rendu de l’étude demandée par la Ville et comprendre les positions des différents protagonistes.

Étaient présents autour de la table : le Maire de Saint-Ouen, William DELANNOY, son adjoint chargé des sports, Cyrille PLOMB, ainsi que de nombreuses personnes des services de la Ville (entre autres la directrice de cabinet du Maire, la directrice générale adjointe en charge des sports, les services techniques etc.), un représentant de la FFF, un représentant du Ministère des sports, Mathieu HANOTIN, chargé des sports au conseil départemental, 2 personnes du cabinet d’études ISC, pour le club, Patrice HADDAD et Pauline Gamerre, Directrice générale, accompagnés d’un économiste ayant apparemment travaillé avec eux sur une estimation des coûts d’une rénovation et, enfin, 3 membres du bureau du Collectif Red Star Bauer.

L’étude a donc été présentée par le cabinet ISC, comprenant 4 scénarii, comme annoncé dans Le Parisien. Cependant plus de précisions nous ont été apportées par rapport à l’article du Parisien que nous n’avions pas trouvé très clair et que nous n’avions alors pas commenté.

Diagnostic de l’existant

Tout d’abord, l’étude établit un diagnostic de l’existant, qui conforte certains points défendus depuis plusieurs années par notre association.

Tout d’abord, la question de l’accessibilité est présentée de manière positive, avec une capacité d’acheminement en 1 heure de 12.000 personnes, une bonne desserte routière, 965 places publiques à proximité, un accès en mode de transports doux qualifié « d’aisé».

On ne peut alors s’empêcher de se remémorer toutes les affirmations péremptoires entendues tant de fois (y compris parmi certains supporters improvisés experts) nous expliquant que Bauer n’était pas viable, pour des problèmes de circulation et/ou de stationnement.

L’étude révèle également qu’il n’existe aucune contrainte majeure en matière de règlementation d’urbanisme pour la rénovation de Bauer, quel que soit le scénario retenu.

Nous apprenons, en revanche, qu’il existe différentes non-conformités aux normes fédérales qui seront au cœur des enjeux des différents scenarii de rénovation (aire de jeu, tribunes, annexes sportives et spectateurs, sécurité, stationnement joueurs, officiels et visiteurs).

De la même manière, d’autres non-conformités sont constatées, s’agissant des obligations préfectorales (sécurité et accessibilité), des recommandations fédérales ou de la fameuse « licence club » (dont la pertinence et la légitimité devraient selon nous être sérieusement questionnées…).

Enfin, sans surprise, le diagnostic de l’existant fait état de non-conformité des réseaux et équipements techniques, d’une corrosion de certaines parties de la charpente métallique, de détériorations des bétons…

Là où cette étude nous rassure c’est qu’aux travers de 4 scenarii (discutables, voire critiquables sur certains aspects), il est dorénavant établi que la rénovation du Stade Bauer et sa mise aux normes sont faisables techniquement et selon un budget ne dépassant pas, pour l’hypothèse la plus ambitieuse, 25 millions d’euros.

Est donc battue en brèche la légende urbaine (qui fût tenace) d’une soi-disant impossibilité de rénover le Stade Bauer compte tenu de la configuration du quartier.

Il faut, de surcroît, souligner que ces quatre scenarii ont été établis sans même prendre en compte le réaménagement du quartier que nous défendons et qui ne pourrait que faciliter, encore plus, une rénovation, voire un agrandissement du stade.

Les quatre scenarii envisagés

Pour chaque scénario, deux délais pourraient être envisageables selon que la maîtrise d’ouvrage serait municipale ou qu’elle serait déléguée au Club et, alors, réduite de moitié, grâce à l’absence de procédure d’attribution des marchés publics.

  • Scénario 1 : Obtention de l’homologation fédérale, on reste sur un stade à capacité maximum de 3000 places.

Délais maîtrise d’ouvrage municipale : 20 mois
Délais maîtrise d’ouvrage déléguée au Club : 10 mois
Coût total des travaux : 4,3 million d’euros

Caractéristiques principales : Déplacement du secteur visiteur au sud ouest (Tribune 1ère ouest), Aménagement d’une tribune de presse (tribune en face de la tribune présidentielle), de 2 infirmeries spectateurs, d’un poste de commandement sécurité, d’un parking pour les sportifs et officiels sur le parvis principal, d’une infirmerie, d’un local anti dopage et renforcement des équipements sanitaires. Agrandissement du vestiaire visiteurs.

  • Scénario 2 : Obtention de l’homologation fédérale et préfectorale, capacité portée à 7742 places.

Délais maîtrise d’ouvrage municipale : 22 mois
Délais maîtrise d’ouvrage déléguée au Club : 11 mois
Coût total des travaux : 5 million d’euros

En plus des changements cités dans le scénario 1 : ouverture de la tribune nord (rue du Docteur Bauer) avec buvettes et sanitaires de part et d’autre de cette tribune, ascenseur pour les personnes handicapées, démolition du tunnel des joueurs (mise en place d’un système télescopique), inversion de l’accès spectateur au niveau des escaliers, aménagement de buvettes et sanitaires à l’arrière de la tribune est, aménagement de l’allée derrière la tribune est pour la rendre accessible (normes de sécurité pour la circulation des camions pompiers et autres).

  • Scénario 3 (en 3 phases) : Obtention de l’homologation fédérale et préfectorale, de la licence club, capacité portée à la fin des 3 phases à 11200 places.

Délais total maîtrise d’ouvrage municipale : 4 ans et 3 mois
Délais total maîtrise d’ouvrage déléguée au Club : 2 ans et 3 mois
Coût total des travaux : 20,5 million d’euros

Phase 1 : Tribune nord et parvis  (en plus des aménagements dans les précédents scénarii dans cette tribune et sur le parvis), aménagement de l’administration du stade et locaux du personnel dans la tribune nord, mise en places de sièges dans la tribune nord, poste de commandement à l’angle nord ouest, d’espaces de réception à l’angle nord est. Démolition et reconstruction de la tribune ouest.

Phase 2 : Démolition et reconstruction de la tribune est, aménagement d’une voie pompier derrière la tribune est et la futur tribune sud.

Phase 3 : Construction d’une tribune sud, au pied de l’immeuble, d’une capacité de 1400 places.

  • Scénario 4 (en 3 phases) : Obtention de l’homologation fédérale et préfectorale, de la licence club, capacité portée à la fin de 3 phases à 10655 places.

Délais total maîtrise d’ouvrage municipale : 4 ans et 8 mois
Délais total maîtrise d’ouvrage déléguée au Club : 2 ans et 4 mois
Coût total des travaux : 23,6 million d’euros

Phases similaires au scénario 3, en plus : aménagement de loges en tribune est, installation de tourniquets en tribune nord, créations d’autres billetteries, accès véhicules médias distincts des autres spectateurs, aménagements d’espaces de réceptions sous la tribune est, locaux administratifs déplacés sous la tribune est, aire régie aménagés sur le parking nord ouest, plus de travaux « conforts » que dans le scénario 3.

Remarque : dans les scénarii 3 et 4, la démolition/reconstruction des tribunes est faite en tubulaire.

Au cours de la présentation, le Maire s’y est opposé, indiquant qu’il avait demandé une rénovation en dur. Le cabinet d’études a alors expliqué que concernant une rénovation en dur sur les scénarios 3 et 4, il faudrait rajouter 30% au prix total des travaux.

Précisions sur les 4 scenarii :

– le bureau d’études a fait en sorte qu’ils puissent être évolutifs dans le temps, et ne bloquent pas une rénovation plus ambitieuse par la suite, comme nous l’avions demandé lors de notre rencontre avec le cabinet d’étude ;

– un coût de 1 M d’euro dans chaque scénario est prévu pour un déplacement du terrain de 6 mètres, permettant l’aménagement des voies pompiers autour des tribunes, ainsi que la mise en place d’une pelouse naturelle car, d’après le bureau d’études, la pose de pelouse naturelle est obligatoire en 2018. Lors de la présentation, M. HANOTIN ainsi que le représentant de la FFF, ont indiqué que rien n’avait été voté pour le moment, que la LFP envisageait, certes, de le faire, mais qu’aucune obligation n’existait pour le moment ;

– cette étude pose pour préalable que le Stade Bauer n’accueillerait plus le siège de club, le siège de l’USMA ni le local du Collectif.

Résumé des débats

Le Maire de Saint-Ouen a, tout d’abord, déclaré qu’il ne lâcherait pas le Stade Bauer, qu’on a pu lui reprocher un attentisme la saison dernière mais qu’il voulait attendre cette étude, jamais faite auparavant, et ne souhaitait pas se prononcer avant la publication de celle-ci.

Il s’est montré ouvert à l’ensemble des scenarii, y compris les 3 et 4, c’est-à-dire les plus ambitieux.

Le président HADDAD a, ensuite, exprimé sa volonté de revenir au plus vite à Bauer, si possible dès la saison prochaine, et opte plutôt pour un scénario à mi chemin entre le 1 et le 2, permettant une mise aux normes rapide.

La question d’une convention à été évoquée, qui permettrait au club d’être maître d’ouvrage, permettant d’accélérer les délais, comme précédemment expliqué.

M. DELANNOY s’est exprimé en faveur d’une telle convention, indiquant à M. HADDAD que la Mairie pourrait participer financièrement, selon ses moyens, mais que le club allait nécessairement devoir mettre des fonds, si besoin en allant chercher des partenaires privés pour investir aussi dans les travaux.

M. HANOTIN a rappelé la volonté du département ainsi que de la région de participer au financement des travaux (annoncé il y a quelques mois à hauteur de 20% concernant chaque collectivité, chiffre à affiner en fonction du montant total).

Le Maire de Saint-Ouen a, ensuite, invité le Collectif Red Star Bauer à prendre la parole.

Nous avons reconnu avoir, pour une fois, un point de convergence avec le président HADDAD sur la nécessité de revenir au plus vite à Bauer, et de choisir un scénario type 2 qui permettrait une mise aux normes pouvant déboucher, ensuite, vers un processus complet de rénovation (tribune par tribune, comme évoqué dans l’étude, permettant de jouer tout en faisant des travaux).

Nous avons souligné l’évolution positive autour du dossier du Stade Bauer, puisqu’au début, notre projet « n’était pas réalisable », puis que l’argument financier avait été agité, d’où notre satisfaction de voir, enfin, la rénovation du stade clairement évoquée par le Maire de Saint-Ouen, avec aussi le soutien de la Direction du club, et de voir (pour le moment) le projet fantaisiste des Docks s’éloigner.

Nous nous sommes également déclarés satisfaits de voir que nous évoquions, il y a quelques années déjà, des rapports parlementaires invitant les clubs et leurs partenaires privés à investir dans les stades publics, en contrepartie d’un large droit d’utilisation.

Les différents acteurs ont donc convenu de se revoir rapidement, le club proposant de travailler sur un scenario entre le 1 et le 2 cet été et de se revoir à la rentrée afin de valider au plus vite une mise aux normes du stade, tout en travaillant sur une convention si elle convient aux deux parties.

Conclusion

Le Collectif Red Star Bauer se satisfait de l’avancée du dossier, et sera vigilant à ce que les paroles de cette réunion soient suivies d’actes clairs et concrets.

Nous trouvons, par ailleurs, regrettable et très contestable, le préalable selon lequel le Stade Bauer n’accueillerait plus le siège de club, le siège de l’USMA ni le local du Collectif. Des solutions alternatives doivent être trouvées pour éviter cette situation.

Par ailleurs, nous ne sommes pas favorables à la pose de tribunes tubulaires, surtout s’agissant de la tribune actuellement utilisée.

En effet, le coût d’une rénovation en dur nous semble devoir être vérifié et la rénovation du stade doit être envisagée également en termes de conservation de l’esthétique si typique du Stade Bauer, en s’inspirant, par exemple, de la rénovation du stade de Fulham (Tribune Johnny Haynes, voir ci-dessous).

60915 8410897334_e4113a7e09_o

Enfin, la signature de la convention évoquée nous semble intéressante, compte tenu des difficultés financières actuelles des collectivités territoriales, ainsi que des mauvaises solutions que représentent les partenariats public-privés et les stades soi-disant 100 % privés.

En outre, une telle convention aurait l’avantage d’engager financièrement et juridiquement la Direction du club dans la rénovation du Stade Bauer ce qui, nous l’espérons, permettra de ranger au musée des horreurs l’inconcevable projet de stade des Docks.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toute nouvelle information sur ce dossier.

Le Red Star c’est uniquement à Bauer !

Advertisements

15 réflexions au sujet de « Stade Bauer : Ça bouge en coulisses ! »

  1. favorable comme vous au projet de type 2 avec implication du club pour aller plus vite + maintien des locaux associatifs dans l’enceinte du stade…
    bravo pour votre boulot !

  2. Super compte-rendu, et des bonnes nouvelles en plus, merci !
    Maintenant quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi on joue pas à Marville l’année prochaine ?! c’est pourri mais c’est quand même quinze fois mieux que Beauvais, putain !!!

  3. Le stade Hidalgo à Sannois St Gratien (8000 places) n’a rien à envier à Beauvais non plus et n’est qu’à 1/4 d’heure de St Ouen (RER C Ermont Eaubonne)

  4. Comme beaucoup ici je ne peux que vous féliciter pour votre boulot.
    On croise les doigts pour le choix du scénario 2 avec le club en maître d’ouvrage pour réduire les délais et une seule saison pas plus à Beauvais ?

  5. Merci pour ce compte-rendu, qui nous donne un peu de baume au cœur avant la reprise délocalisée…
    À ce propos, quelle est la position du collectif au sujet des déplacements à Beauvais? Navettes du clubs? Co-voiturage? Un lieu de repli pour voir les matchs à la Tv pour ceux qui ne pourraient (ou voudraient) se rendre à chaque match?… À l’olympic pour attendre la réouverture de notre cher stade Bauer 😉

  6. Ping : Compte-rendu de l’AG du Collectif et adhésions 2015 – 2016 | Collectif Red Star Bauer

  7. Ping : Le Collectif fait sa rentrée ! | Collectif Red Star Bauer

  8. Ping : Subvention pour Bauer au conseil municipal du 28 septembre ? | Collectif Red Star Bauer

  9. Ping : Stade Bauer : débats houleux au conseil municipal | Red Star Actus

  10. Ping : Compte rendu du conseil municipal du 28 septembre 2015 | Collectif Red Star Bauer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s