Compte rendu du conseil municipal du 28 septembre 2015

Comme annoncé dans notre précédent article, le conseil municipal de la Ville de Saint-Ouen de lundi dernier, 28 septembre, comprenait un point 11 « Demande de subvention dans le cadre de la rénovation du stade Bauer ».

La vidéo des débats et du vote de cette délibération sont consultables à CE LIEN (cliquez sur le point 11 dans la colonne de droite).

L’appel de ce point de l’ordre du jour, aux alentours de 22 heures, fût d’abord marqué par le départ, de la salle du conseil municipal, de Madame Jacqueline ROUILLON, précédente Maire de Saint-Ouen jusqu’en mars 2014 (départ visible à partir de 1′ 54′ 54 sur la vidéo ci-dessus).

Jacqueline ROUILLON

Nous regrettons que l’ancienne Maire, qui connait particulièrement bien ce dossier, n’ait pas pris part à ce débat et à ce vote. Cela aurait permis de clarifier sa position, à la suite de sa déclaration dans L’Equipe du 21 mai 2015, « je milite pour un lieu moins enserré dans la ville, car cela bloque le foncier ».

La parole a, alors, été donnée à Monsieur Cyrille PLOMB adjoint au Maire, chargé notamment des sports qui a, tout d’abord, rappelé que le Stade Bauer est un équipement mythique et emblématique en Ile-de-France.

Il a, ensuite, rappelé qu’une étude de pré programmation comprenant 4 scenarii avait été présentée, le 9 juillet dernier, au Club, au Collectif Red Star Bauer, ainsi qu’à divers élus (voir notre article à ce sujet). Il a, également, indiqué que la Ville et le Club s’étaient rencontrés dans le courant du mois d’août.

Comme nous l’envisagions, cette délibération n° 11 n’avait pas pour objet d’accorder une subvention par la Ville, en vue de la rénovation du stade Bauer, mais plutôt, comme l’a expliqué l’élu aux sports, d’autoriser le Maire de Saint-Ouen à mobiliser des subventions nécessaires à une rénovation permettant le respect des normes préfectorales, fédérales et de la « licence club » (qui permettrait au Club de percevoir environ un million d’euros par an de droits tv supplémentaires) .

Monsieur PLOMB a alors indiqué que le budget global de la rénovation envisagée serait de 4.954.960 euros TTC, toutes dépenses confondues.

Au regard du document qui nous avait été présenté le 9 juillet dernier, ce montant correspond au scenario 2, lequel ne comprenait toutefois pas l’obtention de la « licence club ».

Il a, enfin, été indiqué par Cyrille PLOMB que les « subventions les plus élevées possibles » seraient demandées auprès de l’Etat, de la Région, du Département et de l’Agglomération.

Monsieur Frederic DURAND, chef de file de l’opposition, a alors pris la parole s’étonnant que la Ville puisse demander des subventions à d’autres acteurs publics, sans annoncer combien elle serait elle-même prête à investir.

Il a également demandé à la majorité de lui préciser où en était le projet d’une convention entre la Ville et le Club qui permettrait d’accélérer les délais de réalisation des travaux.

Enfin, Monsieur DURAND a demandé des réponses concrètes sur un éventuel retour du Red Star à Saint-Ouen pour la saison prochaine.

Monsieur William DELANNOY, Maire Saint-Ouen, a alors pris la parole.

Après avoir proposé, non sans ironie, d’attendre le retour de Jacqueline ROUILLON afin qu’elle puisse expliquer pourquoi elle avait laissé « un stade pourri dans lequel le Club ne pouvait pas évoluer en Ligue 2 « ,  il a indiqué que l’équipement était obsolète depuis plus de 10 ans.

Il a, ensuite, rappelé que l’ancienne majorité et la Direction du Club travaillaient ensemble sur un déplacement dans un nouveau stade dans les Docks.

C’est alors que William DELANNOY a lu un courrier du 31 août de la Ville au Club, dans lequel il demandait à la Direction du Red Star de se positionner, en envoyant avant le 21 septembre une « programmation consolidée à présenter au conseil municipal du 28 septembre « , indiquant la part financière que le Club serait prêt à prendre en charge, sans quoi la Ville ne participerait pas aux financement de la rénovation du stade.

Il a, ensuite, lu la réponse à ce courrier, faite par le Président du Red Star, Patrice HADDAD, le 10 septembre. Le Président du Red Star évoque, dans ce courrier, la volonté du Club de revenir à Bauer au plus vite, en fonction du scenario qui serait retenu par la Ville, sans répondre toutefois à la question de la Ville relative à la part financière que le Club serait prêt à prendre en charge.

Le Maire de Saint-Ouen a, alors, expliqué qu’il considérait que, dès lors que le Club ne se positionnait pas, ni en termes de scenario souhaité, ni en termes de participation financière à la rénovation, la Ville ne pouvait, elle-même, s’engager sur un montant.

S’agissant de la convention, le Maire a précisé qu’il convenait de bien vérifier les règles juridiques d’un tel montage, afin de ne pas se « retrouver devant un tribunal« . Il a, ensuite, évoqué une réalisation des travaux, puis une convention d’occupation avec une participation financière du club par le paiement d’un loyer.

Monsieur DURAND a alors repris la parole, indiquant qu’il regrettait l’absence d’indication de la Ville quant à sa participation financière pour une rénovation a minima, ainsi que la lenteur de l’avancée du dossier. Il a également indiqué que si la Ville n’était pas plus « moteur » dans ce dossier, d’autres collectivités pourraient racheter le Stade Bauer.

Le Maire a alors évoqué les nécessités d’investissements dans les autres équipements audoniens, expliquant que, pour le Stade Bauer, il considérait que le statut de club professionnel du Red Star devait permettre à celui-ci de participer financièrement à la rénovation.

Poussé dans ses retranchements par Frédéric DURAND, William DELANNOY a néanmoins fini par annoncer que la Ville « mettra autant que le Club« .

Monsieur PLOMB, élu aux sports, a alors repris la parole, indiquant notamment que la Direction du Red Star lui aurait dit « on ne met rien !« , et accepterait de revenir à Bauer dans un stade ne disposant pas d’autorisation préfectorale (c’est-à-dire, en maintenant la jauge maximale d’accueil à 3.000 personnes) et ne disposant pas de la « licence club ».

Cyrille PLOMB a, ensuite, réaffirmé que le scenario à 5.000.000 d’euros TTC envisagé par la Ville comprenait la licence club. Il a également confirmé que, sans interventions financières extérieures conséquentes, la Ville ne pourra porter seule le financement de la rénovation, en indiquant qu’elle pourrait en prendre en charge 25 %.

Il a, par ailleurs, annoncé qu’il rencontrerait prochainement le secrétaire d’Etat aux sports, Monsieur Thierry BRAILLARD.

Enfin, l’élu aux sports a fait une annonce glaçante selon laquelle le Red Star ne pourrait pas revenir à Bauer à l’été 2016.

Nos commentaires

Bien que n’annonçant pas d’information précise pour l’avenir de Bauer, cette délibération marque, enfin et pour la première fois sous cette mandature, un véritable débat sur l’avenir du stade Bauer au sein du conseil municipal de Saint-Ouen.

De nombreuses interrogations demeurent toutefois.

  • S’agissant de la rénovation du stade, nous souhaiterions avoir confirmation que le projet évoqué, à 5 millions d’euros, comprend bien l’obtention de la licence Club, car cela n’apparaissait pas sur l’étude présentée le 9 juillet dernier.

Cette question nous semble déterminante car, en cas de licence club, le Club disposerait de près d’un million d’euros supplémentaires par an, lesquels pourraient, au moins en partie, permettre un financement de la rénovation du Stade Bauer. De telles sommes pourraient, peut-être, débloquer ce dossier. C’est, d’ailleurs, cette solution qui avait été adoptée à Orléans, lors de la montée de ce club en Ligue 2, en 2014.

  • S’agissant du financement pris en charge par la Ville, le Maire a annoncé que celui-ci serait équivalent à celui du Club. L’adjoint aux sports a, quant à lui, laissé entendre que ce financement serait de 25 %, si l’Etat, la Région, le Département et l’Agglomération prenaient en charge les 75 % restant. Ce point nous semble donc devoir être précisé.
  • S’agissant du financement pris en charge par le Club, il apparaît à la lecture du courrier du Président HADDAD adressé au Maire de Saint-Ouen, que le Président du Red Star n’a pas souhaité confirmer par écrit qu’il acceptait le principe même de participer à un financement de la rénovation du stade Bauer.

Il nous paraît donc urgent que la Direction du Red Star se positionne clairement et par écrit sur son accord ou non pour participer à ce financement et, si oui, pour quel montant, au besoin en distinguant selon le cas où le club disposerait ou non des revenus liés à la Licence club. C’est donc le Club qui, selon nous, a en ce moment les cartes en main, pour faire avancer le dossier.

  • S’agissant de la convention, il semble que, pour des raisons de risques juridiques, le Maire ne souhaite plus un transfert de la maîtrise d’ouvrage des travaux au club, mais plutôt que les travaux soient réalisés sous maîtrise d’ouvrage municipale, suivis d’une simple convention d’occupation au club avec paiement d’un loyer. Ce point doit être éclairci.
  • Enfin, compte tenu des investissements publics susceptibles d’être engagés en cas de rénovation du Stade Bauer, il nous semble impératif que la Direction du Red Star fasse preuve d’une transparence totale sur ses projets à moyen et long termes.

Autrement dit, le Club doit indiquer si, une fois revenu à Bauer, il entend tout faire pour y demeurer, notamment en étudiant sérieusement la possibilité d’une rénovation plus ambitieuse en cas de besoin, par exemple sur la base du projet que le Collectif Red Star Bauer défend depuis maintenant plus de trois ans.

Cette clarification impliquerait que le Club précise s’il est toujours déterminé dans son projet d’arena (stade – salle de spectacle), que cela soit aux Docks ou ailleurs qu’à Saint-Ouen.

Nous regrettons, au passage, que les élus (majorité ou opposition) n’aient pas véritablement abordé cette question qui constitue, selon nous et depuis que nous sommes mobilisés sur ce dossier, la principale cause de la situation actuelle.

Rappelons, en effet, que depuis 2012 et au moins jusqu’en décembre 2014, la Direction du Red Star n’a eu de cesse de défendre auprès de deux majorités municipales différentes, son projet mirobolant de stades dans les docks.

Le Collectif Red Star Bauer tentera donc d’obtenir des réponses aux questions ci-dessus auprès des différents interlocuteurs et ne manquera pas de vous en informer.

En attendant, nous réitérons notre appel à venir nombreux au Stade Bauer,  dimanche prochain, 4 octobre, pour encourager l’équipe réserve du Red Star pour son match contre l’Ararat d’Issy-les-Moulineaux.

A partir de 13h, apéro offert par le Collectif Red Star Bauer. Coup d’envoi du match à 15h (entrée gratuite).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s