Réponse du Collectif aux propos de Grégoire POTTON (DG du Red Star), dans SoFoot.fr

Vendredi dernier, le site SoFoot.fr, consacrait un article, intitulé « Au Red Star, Uber se prend un stop », dans lequel la parole était donnée à notre association, mais aussi à l’actuel Directeur Général du Red Star, Grégoire POTTON.

Certains propos du Directeur général ne pouvaient rester sans réponse de notre part.

Une volonté de vendre à UBER l’image sociale du Red Star

Le principal objet de cet article portait sur le partenariat entre le Red Star et UBER, annoncé par le Club, le 4 octobre dernier.

Grégoire POTTON le justifie comme cela :

« Pourquoi Uber ? Eh bien, parce que quand on vient voir des marques classiques qui investissent dans le foot, ils veulent rester dans le domaine du sponsoring traditionnel. Plutôt que du sponsoring classique, le Red Star conclut depuis plusieurs années des partenariats comprenant la promotion de contenus et d’activités. Là, avec Uber, on organise des événements comme des tournois de foot avec des chauffeurs, ou pour leurs enfants ».

De notre côté, nous considérons qu’il est malvenu de la part d’une entreprise comme UBER, qui a fondé son modèle économique sur le contournement du droit du travail, de s’associer à un club, réputé pour ses valeurs sociales et solidaires, pour se donner une meilleure image.

De plus, le partenariat était annoncé de la manière suivante par le Club : « le constat est alors évident : Uber et le Red Star partagent des valeurs de proximité, de tolérance et l’envie d’innover en permanence ».

Quelle que soit la contrepartie financière donnée par UBER (qui reste inconnue du public), nous ne pouvons que dénoncer cette décision du Club de faire de nos valeurs une marchandise qu’il peut vendre au plus offrant. On aura bien compris que l’organisation de matchs pour les conducteurs ou la participation aux activités du Red Star Lab ne sont que des gadgets de communication pour essayer de mieux faire passer cette collaboration contre-nature.

Une volonté de nous faire passer pour des contestataires systématiques de tout partenariat

Dans l’article publié dans SoFoot.fr, Grégoire POTTON déclare « Quelle que soit l’entreprise choisie, on aurait été critiqué de toute façon… ».

Il faut rappeler qu’en près de 16 ans d’existence, c’est la première fois que notre association prend position contre un partenariat ou un sponsor du Red Star. Cet argument de Grégoire POTTON révèle sa méconnaissance de nos prises de position et/ou sa grande mauvaise foi.

Surtout, Grégoire POTTON fait semblant de ne pas comprendre que notre critique porte particulièrement sur le fait que ce partenariat est revendiqué par le Club au nom de prétendues valeurs communes évidentes.

Une volonté de marginaliser les critiques et de ne leur accorder aucune légitimité

L’article de SoFoot.fr indique également que Grégoire POTTON :

« estime aussi que la grogne est portée par une minorité des fans : «  […] Je ne pense pas qu’on puisse dire que ces critiques soient représentatives de l’opinion de l’ensemble des supporters. »

Il convient de rappeler que les critiques acerbes contre ce partenariat ont fusé sur les réseaux sociaux, spontanément et massivement, dès l’annonce, le 4 octobre dernier, du nom du nouveau partenaire, alors que le Collectif Red Star Bauer ne s’était même pas encore positionné. En lisant ces nombreux commentaires (plus d’une centaine en moins de 24 h sur le Facebook du Club, sans compter celles sur d’autres pages Facebook, Twitter, forums etc..), nous avons pu constater que cette contestation dépassait largement le cadre de nos adhérents.

Ce n’est que 3 jours après l’annonce que notre association s’est positionnée contre ce partenariat, par un communiqué, puis plus tard, dans des interviews dans le Journal du Dimanche et dans SoFoot.fr.

Il est étonnant que Monsieur POTTON considère que les nombreuses critiques sur les réseaux sociaux sont non représentatives, vu l’énergie dépensé par le club pour communiquer et être présent sur ces mêmes réseaux sociaux.

Il est également étonnant que Monsieur POTTON considère que les critiques émanant du Collectif Red Star Bauer sont marginales et non représentatives, vu que, ces dernières saisons, nous avons régulièrement été reçus à la demande du Club, pour nous informer sur les prétendues avancées de la rénovation du Stade Bauer et pour que nous rassurions nos adhérents et sympathisants.

Autrement dit, lorsqu’il s’agit de diffuser la bonne parole de la Direction, nous sommes une association représentative. En revanche, lorsque nous relayons le mécontentement de nombreux supporters, nous ne sommes, alors, plus représentatifs aux yeux de cette même Direction.

Mais, si nous ne sommes pas représentatifs, pourquoi la Direction du Red Star a-t-elle tant insisté auprès de nous, à l’intersaison, pour que nous soyons présents à la réunion publique de juillet dernier et pour que nous incitions les supporters à venir à Beauvais ?

Ayant refusé ces deux demandes, le Club, par l’intermédiaire de Grégoire POTTON, nous refuse désormais toute légitimité. Cela est un peu facile.

Une volonté de nous faire payer l’absence d’affluence à Beauvais

En ce qui concerne le refus de la Ville, en accord avec le Club, de nous laisser diffuser des matchs au Club House, Grégoire POTTON déclare :

« Oui, on avait pris cet engagement [de diffuser les matchs], mais avant que certains supporters ne décident de boycotter les matchs à Beauvais. Même si, évidemment, on comprend tout à fait les contraintes de déplacement qui se posent à notre public ».

Tout d’abord, il faut bien préciser que, non seulement le Club n’a pas organisé ces diffusions, contrairement à son engagement, mais surtout qu’il s’est entendu avec la Ville, pour nous empêcher de le faire, alors que nous demandions seulement l’accès à la salle et que nous nous serions occupés de tout.

Ensuite, par de tels propos, Grégoire POTTON reconnaît bien que le seul objectif du Club, en nous empêchant ces diffusions, est de nous faire payer notre refus d’inciter les supporters à aller à Beauvais.

Ainsi, le Directeur général du Club fait semblant de ne pas comprendre les causes profondes pour lesquelles de nombreux supporters ont décidé de ne pas se rendre à Beauvais.

Un petit rappel s’impose :

Il convient, en effet, de rappeler que cette saison constitue la 3ème en 4 ans, pour laquelle nous ne jouons pas à Bauer, faute de mise aux normes.

Après la montée en Ligue 2, au terme de la saison 2014 – 2015, nous nous étions déjà trouvés dans la même situation. Pourtant, cela faisait depuis son arrivée au club en 2008, que le Président HADDAD avait fixé cet objectif sportif. Cependant, en termes d’enceinte, il avait fait le choix, avec l’ancienne puis l’actuelle municipalité, d’une délocalisation vers un nouveau stade dans les Docks de Saint-Ouen, plutôt qu’une rénovation de Bauer. D’où une première colère des supporters.

Depuis, 3 années se sont passées, durant lesquelles le Club n’a cessé de communiquer, désormais, sur son souhait d’obtenir une rénovation de Bauer. En l’attente d’un projet ambitieux, la Direction du Red Star a commis l’erreur, que nous estimons impardonnable, de promettre une rénovation a minima provisoire. Cette promesse nous a été faite, deux fois en réunions privées, en janvier, puis juillet 2018, et a été réitérée en réunion publique, en juillet 2018, avant d’être discrètement enterrée, au motif que le Club n’a pas la main sur ce type de projet.

Par ses propos dans SoFoot.fr , Grégoire POTTON prouve qu’il ne cherche absolument pas à tenir compte des erreurs et échecs commis par le Club (avant et depuis son arrivée), pour comprendre le mécontentement des supporters. Il préfère punir ce mécontentement, en empêchant la diffusion de matchs au club house.

Ce faisant, le Club punit également les supporters qui ne peuvent pas se rendre à Beauvais pour des raisons d’emploi du temps, alors même que Grégoire POTTON déclare comprendre les contraintes qu’ils subissent.

Une volonté de faire croire que la Direction du Club tient compte de ses supporters

Grégoire POTTON déclare, enfin, que:

« la direction, elle, avance qu’elle a souvent cherché à travailler « main dans la main » avec les fans ».

Comment parler de travail « main dans la main », alors que Grégoire POTTON était présent aux trois dernières réunions que nous avons eues, la saison dernière, avec la Direction du Club ?

Ces trois fois, nous avons lourdement insisté sur le fait que le Club devait arrêter de tenir des promesses et d’annoncer des agendas qu’il n’était pas en mesure d’assurer et que la confiance avec les supporters exigeait un discours de réalité et non des promesses sans cesse enterrées et remplacées par de nouvelles promesses.

C’est tout l’inverse qui s’est passé, particulièrement en ce qui concerne les deux promesses de rénovation a minima (pour l’été 2018, puis pour l’été 2019).

Il est plus que jamais nécessaire que la Direction du Red Star, à commencer par son Directeur Général, Grégoire POTTON, sorte de cette stratégie consistant à communiquer à tort et à travers sur des enjeux qu’elle ne maîtrise pas.

Il est urgent qu’un discours plus sincère, simple, direct et respectueux soit tenu avec les supporters et qu’un véritable travail en vue d’une rénovation a minima dans les meilleurs délais soit entrepris, en concertation avec toutes les parties prenantes.

 

Le Bureau du COLLECTIF RED STAR BAUER

Publicités

3 réflexions au sujet de « Réponse du Collectif aux propos de Grégoire POTTON (DG du Red Star), dans SoFoot.fr »

  1. Bravo!@!
    Reponse point par point à la duplicité et à l’arrogance de ce monsieur…le discours et les methode d’un ‘polituque’à la direction de Red..
    Comment affirmer que le collectif n’est pas « representatif’..qui l’est alors??
    Hé oui..la direction aurait préféré que vous gardiez l’embargo sur ces promeses et revirements comme demandé au printemps dernier…mais votre voix est celle de la vérité
    Le Red c’est à Bauer!!!!

  2. Ce poton a porté un jugement dur envers nos supporteurs dans une phrase qui fait mal plus confiance en lui il n’a qu’avoir d’où il vient la direction du red star a échoué et vous êtes nul et nul pour diriger ce 2eme club doyen de France des gros salaires pour des dirigeants qui font rien sans cité les noms et une cellule de recrutement incompétente et un président qui ne sait plus où mettre sa tête c’est malheureux monsieur uber

  3. Ping : Le collectif Red Star Bauer répond à Grégoire Potton – Dialectik Football

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s