Non-naming : le Maire se porte garant, la position du Club se fait attendre

Nous tenons à revenir sur le très important conseil municipal du 8 février dernier, qui avait deux objets concernant le Stade Bauer :

  • La dénomination du « stade Bauer » ;
  • L’approbation du déclassement et de la cession du terrain du stade, au promoteur Réalités, en vue de sa rénovation et de la construction d’un immeuble de commerces et de bureaux.

Nous invitons chacune et chacun à visionner les débats relatifs à ces votes, A CE LIEN, en cliquant sur le point 10 de l’ordre du jour.

Nous avons été particulièrement attentifs à la question d’un éventuel blocage de toute possibilité de naming commercial du stade, sur le long terme, pour la période qui suivra la vente.

En effet, le vote de lundi dernier, relatif à la dénomination du Stade Bauer, garantit la conservation de son nom jusqu’à la vente, qui doit avoir lieu en mai prochain. Mais, à compter de cette vente, si aucun mécanisme juridique complémentaire n’est mis en place, rien, pas même le vote de lundi, n’empêchera le futur propriétaire, REALITES, ou le futur locataire, à savoir le Club, d’utiliser la pratique du naming pour changer ou compléter le nom du stade et/ou de ses tribunes.

Alors que la société REALITES s’est montrée favorable, lors de nos échanges, à renoncer à cette pratique, la Direction du Red Star, au contraire, nous a clairement indiqué qu’elle pourrait envisager de recourir au naming dans le cadre de son futur modèle économique.

Cette position du Club, non démentie depuis, a conduit à notre précédent article, manifestant notre inquiétude et appelant la Direction du Club à renoncer à ce projet.

Nous avons été très rassurés lors de la présentation de la délibération par le 1er adjoint, Monsieur Adel ZIANE, qui a indiqué que le nom du stade serait préservé, pour une durée minimale de 99 ans, dans le cadre de la promesse de vente (voire vidéo du conseil à partir de 4 h 14 min 30 sec).

Cette déclaration s’inscrit dans la droite ligne des engagements tenus par le Maire, aussi bien dans la presse que dans nos réunions avec lui, et qui ont été réitérés solennellement devant l’ensemble des élus municipaux et repris sur la page Facebook officielle de la Ville de Saint-Ouen.

Lors de sa prise de parole (voire vidéo du conseil à partir 4 h 51 min), le Maire Karim BOUAMRANE a présenté la conservation du nom Stade Bauer, comme un prérequis politique, un principe philosophique.

Nous tenons une nouvelle fois à saluer ce positionnement clair, sans équivoque et sans ambigüité.

Comme l’a indiqué Madame Ludmila PETCHENINA, conseillère municipale, le seul vote de lundi ne suffit toutefois pas à bloquer tout naming. C’est donc dans le cadre des échanges qui vont se tenir dans les semaines à venir qu’un mécanisme juridique, certainement contractuel, devra empêcher le Red Star d’utiliser le naming.

Sur ce point, nous tenons à reprendre Monsieur Henri LELORRAIN, conseiller municipal et ancien élu en charge des sports, sur certains des propos qu’il a tenus (voire vidéo du conseil à partir de 4 h 19 min 40 sec).

Celui-ci a, en effet, expliqué qu’il ne voyait pas quelqu’un changer le nom du stade, car ce ne serait pas dans son intérêt en termes d’image commercial et publicitaire et qu’une nomination symbolique serait suffisante, car le nom Bauer est attaché à l’identité du club et de cette ville.

Nous ne souscrivons absolument pas à cette analyse de la part de Monsieur LELORRAIN.

Comme expliqué dans notre précédent article, la Direction du Club nous a clairement indiqué envisager une telle source de revenus à venir. Si Monsieur LELORRAIN doute de la réalité du risque que nous évoquons, nous l’invitons à entrer en contact avec le Président du Red Star et lui demander s’il est prêt à signer un engagement de non-naming. Il pourra alors constater une position pour le moins évasive de sa part.

Nous avons, par ailleurs, été surpris d’entendre Monsieur LELORRAIN évoquer une hypothétique gestion d’une partie de la billetterie par notre association. A notre connaissance, un tel procédé n’a jamais été évoqué par un élu ou un candidat à la Ville de Saint-Ouen. Il est très clair que nous ne pourrions que nous opposer très fermement à tout projet de ce type. Il n’est, en effet, pas concevable pour les supporters du Red Star de s’adonner à ce type de petit commerce, notamment en raison de notre indépendance vis-à-vis du Club, dont personne ne peut douter.

Aussi, comme nous l’expliquions dans notre dernier article, la véritable inconnue dans ce dossier demeure les intentions de la Direction du Red Star, interrogation manifestement partagée par le Maire de Saint-Ouen qui a indiqué, avec gravité, lors du conseil municipal (voire vidéo du conseil à partir 5 h 05 min 35 sec) :

 » Maintenant la balle est dans le camp du Président HADDAD. Je n’ai aucun problème avec le Président HADDAD, mais, nous, en tant qu’élus on a fait le job, en tant que Maire, j’ai fait le job […] J’attends de la part du Président HADDAD, et je ne doute pas qu’il s’exprimera la-dessus, de façon sans équivoque et sans ambigüité, sur sa volonté de rester et de jouer au Stade Bauer rénové » .

Nous partageons pleinement ce souhait d’un positionnement précis de la part du Club.

SUITES DU CONSEIL MUNICIPAL

A la suite du conseil municipal du 8 février, un article du Parisien, disponible A CE LIEN, a repris la position et l’inquiétude du Collectif Red Star Bauer et a donné la parole à la Direction du Club. Le Club a, par ailleurs, publié un communiqué, disponible A CE LIEN.

Nous ne pouvons que dénoncer les propos tenus par l’actuelle Direction du Club, dans le Parisien et dans son communiqué.

En effet, la Direction joue délibérément sur l’ambigüité et les malentendus vis-à-vis des supporters, entre la dénomination officielle, votée lundi, et un éventuel engagement de sa part de ne pas user de naming pour la suite. La Direction du Club indique, ainsi, qu’elle aurait donné son aval et se félicite du vote de lundi, sans toutefois jamais se positionner sur son accord ou non pour signer rapidement un engagement de non-naming, pour le stade et pour les tribunes.

Encore plus en décalage avec la réalité, le communiqué du Club et la déclaration de Luc PONTIGGIA dans le Parisien, laissant entendre que, depuis 12 ans, le Président HADDAD aurait œuvré pour la rénovation du stade et la préservation du nom du « Stade Bauer », en ayant, soi-disant, tout fait pour que ce jour arrive.

L’ensemble des supporters suivant le dossier du stade depuis plusieurs années n’ont pas oublié la défense, par le Président HADDAD (jusqu’en 2016) d’un stade aux Docks, contre notre combat pour la rénovation du Stade Bauer (voir, par exemple à CE LIEN et à CE LIEN). De plus, la préservation du nom du Stade n’a toujours pas fait l’objet d’un engagement ou même d’un positionnement du Club.

Aussi, comme nous l’avons déjà formulé :

Nous appelons la Direction du Red Star à confirmer officiellement et publiquement qu’elle n’a aucun autre projet que d’évoluer dans un Stade Bauer sans naming pour les siècles à venir.

LE COLLECTIF RED STAR BAUER

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s