Que compte faire Monsieur HADDAD du Red Star ?

Le Collectif Red Star Bauer a pris connaissance des propos tenus par le Président du Red Star, Patrice HADDAD, dans l’article publié dans l’Humanité du 1er mars, intitulé « Au Red Star, le nom du stade Bauer n’est pas à vendre » (disponible à CE LIEN).

Interrogé sur la question du mécanisme anti-naming, défendu par notre association depuis plusieurs mois, le Président HADDAD a répondu d’une manière particulièrement ambigüe, à la fois sur la question posée, mais aussi, plus largement, sur ses projets vis-à-vis du Red Star.

Le président HADDAD déclare ainsi :

  • « On est en pleine négociation du loyer avec le futur propriétaire pour protéger le club et le rendre pérenne au sein du stade Bauer ».

Il est parfaitement logique que la Direction du Red Star négocie avec le futur propriétaire du stade, REALITES, pour obtenir un loyer au plus bas. En revanche, en évoquant de cette manière, dans la même phrase, la « pérennité » du club au sein du stade Bauer, le Président HADDAD laisse-t-il entendre qu’en cas de prix du loyer non satisfaisant pour lui, la présence du club à Bauer pourrait être remise en cause ?

De tels sous-entendus ne sont pas admissibles et, que cela soit en public ou en coulisses, il ne serait pas acceptable que la Direction du Club agite une menace de départ vers un stade de substitution, pour négocier un loyer à la baisse.

Une clarification publique sur ce point de la part de la Direction du Club est donc attendue.

  • « Une fois que les conventions seront bien établies, le naming sera évoqué par rapport à celui qui en aura la jouissance. Si c’est nous qui devions l’avoir, il n’y aura aucune ambiguïté, on suivra cette recommandation qui est digne du club et de l’histoire de son stade  ».

Le Président HADDAD fait semblant de ne pas comprendre le principe du mécanisme de non-naming, défendu par notre association et que la Ville de Saint-Ouen a voté, lors du conseil municipal du 8 février dernier (voir notre article à ce sujet, A CE LIEN).

Contrairement à ce que laisse entendre le président HADDAD, il n’est absolument pas question que le sujet du naming soit évoqué après les « conventions », à savoir la promesse de vente, puis le contrat de bail.

Au contraire, comme indiqué lors du conseil municipal, c’est dans le cadre de la promesse de vente que le blocage de tout naming pour 99 ans doit être mis en place. Par conséquent, la conservation du nom « Stade Bauer » devra être signée par la Club, avant ou simultanément à la convention qui lui donnera la jouissance du Stade.

Le mécanisme de non-naming, n’est donc pas une « recommandation », pour reprendre le terme employé par le Président HADDAD, qu’il pourrait suivre ou non, en fonction de son bon vouloir, mais une obligation sur laquelle il devra engager le Red Star pour 99 ans, quels que soient le montant du loyer et les autres conditions d’occupation.

Nous connaissons trop bien les changements de caps du président HADDAD, sur la question du Stade Bauer, incessants depuis 12 ans, pour nous satisfaire d’un simple engagement de sa part, par voie de presse.

Nous demandons donc à la Direction du Red Star d’être désormais très claire et précise lorsqu’elle sera de nouveau interrogée sur le sujet, en indiquant très clairement qu’elle signera un engagement de non-naming dans les plus brefs délais, sans renvoyer à des échéances futures imprécises.

Enfin, nous avons été particulièrement étonnés d’apprendre, au travers de cette interview que le Président HADDAD laissait subsister un flou sur qui aura la jouissance du stade, en disant « celui qui en aura la jouissance », « si c’est nous qui devions l’avoir ».

Que sous-entendent ces propos, si ce n’est que l’actuelle Direction du Red Star ne garantit pas d’être encore là lorsque le futur stade sera livré ?

Si le Président HADDAD a toujours publiquement évoqué ses souhaits d’ouverture du capital, c’est en revanche la première fois, selon nous, qu’il laisse sous-entendre une éventuelle cession du Club.

Si de tels projets sont d’ores et déjà en œuvre, nous demandons à ce que cela soit fait de manière transparente, notamment à l’égard des supporters, mais aussi des joueurs, du staff, des licenciés et des employés du Club, ainsi que vis-à-vis des autres acteurs du projet de réhabilitation du Stade Bauer.

Nous souhaitons également avoir la garantie qu’un éventuel projet de cession du Club ne risquerait de perturber les négociations actuelles sur l’avenir du stade, notamment le non-naming, voire même de perturber une fin de saison haletante menée par les joueurs et le staff de l’équipe 1ère.

LE COLLECTIF RED STAR BAUER

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Que compte faire Monsieur HADDAD du Red Star ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s